Sur l'Épigraphe pour un livre condamné

Autores

  • Andrea Schellino Université Paris-Sorbonne

DOI:

https://doi.org/10.20396/remate.v37i1.8649824

Palavras-chave:

Baudelaire. Les Fleurs du mal. “Épigraphe pour un livre condamné”.

Resumo

L’article présente un manuscrit autographe inconnu d’“Épigraphe pour un livre condamné” de Baudelaire, portant un autre titre: “Épigraphe / Pour un livre condamné en 1857”. L’auteur examine les variantes du poème et étudie sa composition dans le contexte de la seconde édition des Fleurs du mal. Baudelaire a pu vouloir, à un moment, que cette Épigraphe, adressée au lecteur, et l’Épilogue en vers, “adressé à la ville de Paris”, fassent symétrie, en ouvrant et en refermant le volume. Il a renoncé aussi bien à l’Épigraphe qu’à l’Épilogue. Quant à sa structure métrique, “Épigraphe pour un livre condamné” appartient à un genre bien représenté parmi les poèmes de Baudelaire: celui du sonnet en octosyllabes.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Referências

BAUDELAIRE, Charles. Les Fleurs du mal. Paris: Poulet-Malassis et De Broise, 1857.

BAUDELAIRE, Charles. Correspondance. T. II. Texte établi, présenté et annoté par Claude Pichois avec la collaboration de Jean Ziegler. Paris: Gallimard, 1973. (Collection Bibliothèque de la Pléiade)

BAUDELAIRE, Charles. Œuvres complètes. T. I. Texte établi, présenté et annoté par Claude Pichois. Paris: Gallimard, 1976. (Collection Bibliothèque de la Pléiade)

BAUDELAIRE, Charles. Fusées. Mon cœur mis à nu. La Belgique déshabillée, suivi de Amœnitates Belgicæ. Édition d’André Guyaux. Paris: Gallimard, 1986. (Collection Folio)

BAUDELAIRE, Charles. Les Fleurs du mal. Édition établie par Jacques Dupont (1991). Paris: Flammarion, 2012. (Collection GF)

BILLY, Dominique. Les Formes poétiques selon Baudelaire. Paris: Honoré Champion, 2015.

CASSAGNE, Albert. Versification et métrique de Ch. Baudelaire. Paris: Hachette, 1906.

CORNULIER, Benoît de. Métrique des “Fleurs du mal”, dans Baudelaire, Les Fleurs du mal. L’intériorité de la forme. Préface de Max Milner. Paris: SEDES, 1989.

GUYAUX, André. Baudelaire. Un demi-siècle de lectures des Fleurs du mal (1855-1905). Paris: Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2007. (Collection Mémoire de la critique)

LABARTHE, Patrick. Baudelaire et la tradition de l’allégorie. Genève: Droz, 1999.

LAROUSSE, Pierre. Grand dictionnaire universel du XIXe siècle. T. VII. Paris: Administration du grand dictionnaire universel, 1870.

PÉGUY, Charles. Victor-Marie, comte Hugo. Paris: Gallimard, 1934.

PICHOIS, Claude & DUPONT, Jacques. L’Atelier de Baudelaire: “Les Fleurs du mal”. T. I et IV. Paris: Honoré Champion, 2005.

PREVOST, Jean. Baudelaire. Essai sur la création et l’inspiration poétique. Paris: Mercure de France, 1967.

SMITH, Malcolm. L’Hydre deffaict […]. V. 17. In: SMITH, Malcolm. Discours des misères de ce temps. Genève: Droz, 1979.

Downloads

Publicado

2017-08-28

Como Citar

SCHELLINO, A. Sur l’Épigraphe pour un livre condamné. Remate de Males, Campinas, SP, v. 37, n. 1, p. 83–92, 2017. DOI: 10.20396/remate.v37i1.8649824. Disponível em: https://periodicos.sbu.unicamp.br/ojs/index.php/remate/article/view/8649824. Acesso em: 28 maio. 2022.

Edição

Seção

1. O livro como organismo poético-musical