Banner Portal
Vie et travail
PDF

Palavras-chave

Ergologie
Santé au travail
Dialogue des savoirs
Espaces de discussion

Como Citar

DROMARD, Ingrid. Vie et travail : subjectivité et individualité. Serviço Social e Saúde, Campinas, SP, v. 20, n. 00, p. e021007, 2021. DOI: 10.20396/sss.v20i00.8668155. Disponível em: https://periodicos.sbu.unicamp.br/ojs/index.php/sss/article/view/8668155. Acesso em: 20 abr. 2024.

Resumo

Le travail, tel que le conçoit la démarche ergologique, est une mobilisation de soi. Le travail est donc à la fois subjectif et en même temps il permet à chacun de s’individualiser. Mais travailler c’est aussi faire avec les autres. Travailler en santé c’est réussir à faire avec ce que l’on est, ce que l’on a et faire avec ceux qui nous entourent. Lorsque l’on subit notre travail comme quelque chose  qui s’impose à soi, sans trouver l’équilibre entre nos propres normes et celles qui proviennent de l’environnement physique et social dans lequel nous nous inscrivons, alors il y a un risque pour notre santé. La qualité de vie au travail relève nécessairement d’un compromis équilibré entre plusieurs logiques qu’il faudrait réussir à faire dialoguer dans des espaces dédiés, tels que les Groupes de Rencontres du Travail (GRT).

https://doi.org/10.20396/sss.v20i00.8668155
PDF

Referências

CLOT, Y.; LHUILIER, D. Créer du contexte pour vivre : c’est à cette condition qu’activité et santé sont synonymes. Perspectives en clinique du travail. Toulouse : Editions Erès. 2015.

DANIELLOU, F. Quelques défis pour les ergodisciplines. Séminaire public de l’Institut d’Ergologie, Aix en Provence, février 2016.

DETCHESSAHAR, M. Faire face aux risques psycho-sociaux : quelques éléments d'un management par la discussion. Négociations, 2013/1 numéro 19, p. 57-80. DOI : 10.3917/neg.019.0057.

DROMARD, I.; ROTH, T. Faire le travail autrement. Nouvelles formes d'organisations et du travail, Nouvelle revue de psychosociologie, N° 27, Edition Erès. 2019.

DURRIVE, L. Spécificité des GRT. Introduction journées d’études Port de Bouc. . . Septembre 2007, Observatoire des Rencontres du Travail, consultable : rencontresdutravail.over-blog.com/article-12844171.html

DURRIVE, L. L’expérience de normes. Comprendre l’activité humaine avec la démarche ergologique, Toulouse : Editions Octarès, 2015.

FABLET, D, Animer des groupes d’analyse des pratiques. Pour une clinique des institutions sociales et éducatives. Paris : L’Harmattan, 2009.

FOUCHECOURT-DROMARD, I. Les groupes de rencontres du travail pour une autre évaluation du travail social. À partir d’une expérience réalisée à la Caisse d’allocations familiales des Bouches-du-Rhône, Thèse de doctorat de philosophie, Aix-Marseille-Université, France. 2017.

HIRIGOYEN, M.-F. Le harcèlement moral au travail, Paris : Presses Universitaires de France, 2017.

ODDONE, I. ; RE, A. ; BRIANTE, G. Redécouvrir l’expérience ouvrière. Paris : Editions sociales. 1981.

PRADES, J.-L. (Ouvrage dirigé par) et les membres de l’ADRAP (Association de Recherche et Action Psychologique). Intervention participative et travail social. Un dispositif institutionnel pour le changement. Paris : L’Harmattan. 2007.

SCHWARTZ, Y. Le paradigme ergologique ou un métier de philosophe. Toulouse : Editions Octarès. 2000.

SCHWARTZ, Y. ; DURRIVE, L. Travail et Ergologie. Entretiens sur l’activité humaine (I), Toulouse: Editions Octarès. 2009.

SCHWARTZ, Y.; DURRIVE, L. L’activité en dialogues : entretiens sur l’activité humaine (II), Toulouse: Editions Octarès, 2009.

SCHWARTZ, Y. L’activité peut-elle être objet d’« analyse » ? Contribution à l’ouvrage collectif, in: DUJARIER, M. A.; GAUDART, C.; GILLET, A.; LENEL, P. (Coord). L’activité en théories-Regards croisés sur le travail. Toulouse: Octarès Editions, 2016.

Creative Commons License

Este trabalho está licenciado sob uma licença Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.

Copyright (c) 2022 Serviço Social e Saúde

Downloads

Não há dados estatísticos.